Le 23 août à 19h

Rencontre-lecture le 23 août 2012 à 19h au Théâtre Am Stram Gram. Entrée libre. Le jeudi 23 août 2012, à 19h, le Théâtre Am Stram Gram accueille la marche européenne du réfugié congolais John Mpaliza Balagizi et des artistes de la Cie italienne Teatro dell’Argine de Bologne pour une soirée d’échange et de rencontre ouverte à tous (entrée libre). Fabrice Melquiot, écrivain, directeur du Théâtre Am Stram Gram, lira à cette occasion des extraits de Samantha à Kinshasa de Marie-Louise Bibish Mumbu. John Mpaliza, 40 ans, exilé de la diaspora congolaise, vit depuis 18 ans en Italie, à Reggio Emilia où il travaille. Le 29 Juillet 2012, il a commencé à marcher à travers les Alpes, la Suisse, la France, l'Allemagne, le Luxembourg, la Hollande, la Belgique, à pied, sous le soleil, sous la pluie, en s'installant où il peut, à quarante kilomètres par jour il continuera à marcher jusqu'à son arrivée à Bruxelles le 22 septembre. Mille six cents kilomètres, pour atteindre le Parlement européen, devant lequel John se fera le porte-voix de milliers de témoignages sur la chaîne de violence qui, après avoir causé six millions de morts dans le conflit de 1998-2003, continue de déchirer son pays, la République Démocratique du Congo. Avec lui, les artistes de la Cie italienne Teatro dell’Argine (Bologne), qui dans leur théâtre, le ITC Teatro de San Lazzaro di Savena, créent des spectacles interculturels qui impliquent des acteurs professionnels et non professionnels de plus de 20 pays différents,dont des migrants et des réfugiés politiques. «En tant qu'européens, en tant qu'artistes, en tant que gens de théâtre travaillant depuis des années avec les réfugiés, dont beaucoup fuyant le Congo, nous ne pouvions pas ne pas répondre à ce geste de John. Trop nombreux sont les échos dans notre histoire, dans notre culture, dans notre mémoire», disent les artistes de la Cie italienne, qui ont décidé de soutenir la marche de John et d’inviter les artistes et les intellectuels de toute l'Europe à faire un bout de chemin avec lui et à penser la route comme une toile géante sur laquelle peindre, écrire, sculpter, performer, installer : «Un théâtre long de mille six cents kilomètres». Le long du chemin, à Milan, Turin, Chambéry, Genève, Neuchâtel, Basel, Strasbourg, Luxembourg, Maastricht et ailleurs, les artistes vont faire des performances et des ateliers théâtraux avec diverses communautés (écoles, théâtres, centres interculturels…). À l’arrivée de la marche à Bruxelles, le Théâtre de Poche accueillera le 29 septembre Ombres qui Marchent. Des Congolais et des Artistes traversent l’Europe, un spectacle itinérant qui mettra le public même en marche à travers des textes et des oeuvres plastiques créés en lien avec le projet. La marche de John Mpaliza et du Teatro dell’Argine est suivie par la radio nationale italienne (RAI 3) et à travers un blog publié sur le website du quotidien "Il Corriere della Sera". Elle a reçu le soutien du Sénat de la République Italienne, Kuumba Vlaams Afrikaans Huis, Centre Bruxellois d’Action Interculturelle, Transeuropa Festival, Human Rights Nights Film Festival, Université de Zurich et de Bologne, Province de Rome, de Bologne et de Reggio Emilia, Fondation Strefa WolnoSowa (Pologne), Théâtre Am Stram Gram de Genève et de personnalités du monde culturel et universitaire.