Présentation

L’Arche Éditeur s’associe au Théâtre Am Stram Gram pour créer une collection théâtrale à l’attention des enfants et des adolescents. Le théâtre est à voir autant qu’à lire ; il invite à une appréhension ludique, dynamique, collective, du texte. Ensemble, nous souhaitons défendre un répertoire d’aujourd’hui, foisonnant de langues et de formes inventives. La collection Arche / Am Stram Gram s’étoffera chaque saison de textes originaux créés à Am Stram Gram. Retrouvez bientôt les œuvres de Léonora Miano, Fabrice Melquiot, Marion Aubert et Joël Bastard. À lire à haute voix, seul dans sa chambre, en classe avec les copains ou dans un parc en famille. Première publication : Frankenstein Fabrice Melquiot Collection L’Arche / Am Stram Gram ISBN : 978-2-85181-758-7 À partir de 9 ans Tout commence une nuit de juin 1816, au bord du lac Léman. Dans la Villa Diodati, à Cologny, Suisse, quatre poètes s’ennuient : Lord Byron, un jeune italien nommé John Polidori, Percy Shelley et son amoureuse, Mary, âgée de 19 ans. Il faut se distraire ; c’est à qui imaginera l’histoire la plus effrayante. Tandis que Byron et Shelley sèchent sur leur copie, John Polidori invente sa nouvelle Le Vampire quatre-vingts ans avant que l’écrivain irlandais Bram Stocker ne fasse courir son Dracula sur notre chair de poule. Quant à la jeune Mary Shelley, elle est la proie d’une vision de cauchemar : celle d’une créature sans nom, composée de morceaux de corps ramenés à la vie par un médecin fou. À son réveil, elle commence à écrire Frankenstein ou le Prométhée moderne, le roman gothique devenu un phare de la littérature fantastique. L’adaptation libre de Fabrice Melquiot se propose « de restituer la fable de Shelley dans la vie du dialogue, d’en éclairer des dessous aux résonances contemporaines puissantes, sans en gâter l’humour, ni le lyrisme », grâce à l’utilisation du conte, qui sait poser des questions essentielles sous couvert d’une forme détachée du réalisme. Un conte musical aux personnages bouleversés et bouleversants, qui se racontent parfois en chantant ou en poèmes : Victor Frankenstein le créateur est là, Beurk son invention effrayante, et l’écrivain Mary Shelley qui s’invite pour installez tout ce qu’il faut, à commencer par la peur et le fond des lacs. C’est d’ailleurs en elle que vivent William, le petit frère de Victor Frankenstein, Henry son ami et Elizabeth son amoureuse, tous en grand péril, mais aussi Robert Walton le navigateur du Pôle Nord et la Table d’étude sur laquelle Beurk va naître, qui a des choses à dire. Je suis né au bord d’un lac Il y a longtemps Au printemps 1816 C’était dans le Léman Je n’étais encore personne Et puis quelqu’un m’a donné vie à la lumière d’une bougie Il m’a fabriqué un corps Victor, il s’appelait Il venait de naître lui aussi Quand l’orage a éclaté A Genève Ce soir-là